Starmania Opera

Starmania Opera

Starmania Opera

Opéra de Montréal et Opéra de Québec2008

Terrorisme contre totalitarisme : deux forces vives qui s’opposent, deux dangers qui menacent le monde. Monopolis, nouvelle capitale de l’Occident, est terrorisée par les Étoiles Noires. Leur chef, Johnny Rockfort, agit sous l’emprise de la jeune agitatrice Sadia. Leurs rencontres clandestines se déroulent à l’Underground Café sous le regard de Marie-Jeanne, la serveuse automate, tandis que, du centième étage de la Tour Dorée, le milliardaire Zéro Janvier orchestre sa campagne électorale à la présidence de l’Occident axée sur le retour à l’ordre et l’édification du nouveau monde atomique. 

C’est dans ce contexte que se nouent et se dénouent trois histoires d’amour parallèles : la fascination de Marie-Jeanne pour Ziggy, jeune disquaire androgyne et mythomane, l’idylle de Zéro Janvier avec le sex-symbol du cinéma Stella Spotlight et, surtout, le coup de foudre de Johnny Rockfort et de Cristal, animatrice vedette du show de télévision Starmania.

Initiée par Sadia, la rencontre de Johnny et Cristal à l’Underground Café ne tourne pas selon ses plans. Folle de jalousie devant la passion soudaine entre le chef des Étoiles noires et Cristal, elle dénonce alors le couple à Zéro Janvier le soir de ses fiançailles avec Stella Spotlight au Naziland, une gigantesque discothèque tournante qui surplombe la ville. Mais les Étoiles Noires ont justement choisi ce même soir pour faire exploser une bombe dans la Tour Dorée.

Mort tragique, victoire amère, désillusion… Aux termes de cette tragédie, seule Marie-Jeanne choisira enfin de partir à la recherche du soleil.